x

Résultats de la recherche

Audio Néo

le ven, 01/21/2011 - 13:11

Agoria - Heart beating

Une des premières sorties d'album techno de l'année 2011 sera le fruit d'Agoria. Le 24 janvier prochain, les dix nouveaux titres de ce DJ lyonnais de talent seront disponibles sur "Impermanence", un album destiné, entre autres, aux amateurs de l'électro-techno qui veulent avant tout swinger.

Parmi la tracklist, voici un rythme à suivre : celui d'Heart Beating.

Ca se sent ok, mais on peut quand même préciser qu’Agoria est un passionné de musique et en particulier de housse depuis l'électro-choc. A l’âge de 16 ans, il assiste à une performance du monument Jeff Mills. Un évènement déterminant puisque c'est celui qui le fera acheter sa première platine.

Depuis ses débuts concrets en 2002, Agoria, de son vrai nom Sébastien Devaud s'est autant fait remarquer en tant que DJ qu’en tant que producteur. C'est à cette période qu'il sort son premier maxi "La Onzième Marche" dont les morceaux se retrouveront rapidement sur la playlist de quelques DJ comme Laurent Garnier. Après cette première entrée en scène dans le monde de l'électro français, Agoria passe à la vitesse supérieure. Il sort son premier album "Blossom" en 2003 suivi avec entrain et rapidement complété par une compilation "Cute and Cult" qui sort en 2005.

L'idée de créer son propre label ne tarde pas à germer et Agoria fait naître "Infiné" qui signera pour la première fois un de ses albums avec "Impermanence".

Et comme ce style là, on s'en doute, ne s'écoute pas trop longtemps en CD, MP3 ou toute autre forme qui n'implique pas un bain de foule dansant, si on peut se déplacer pour aller à la rencontre d'Agoria, ce n'est pas indispensable, c'est juste mieux.

 

Sarah El Caïdi