SUBLAND : la bromance fertile d’Odezenne.

SUBLAND : la bromance fertile d’Odezenne.

18 novembre 2016

Par Mariama Diané.

« Et si on arrêtait de faire autre chose que de la musique ? » La question est posée directement sur l’affiche du documentaire.

Mais comment faire ? A l’heure où les modèles de l’économie musicale sont en pleine mutation, est-ce que les artistes peuvent toujours s’adonner à leur art à 100% ? Non.

Alix, Jaco et Mattia le savent bien. Depuis leurs débuts, il y a quelques années, les membres du groupe Odezenne ont plongé la tête la première dans les galères du développement d’un groupe indépendant.

Si aujourd’hui les choses sont plus faciles pour eux - ils ont signé récemment sur le label Indépendant, Tôt ou tard -, tout était plus compliqué, il y a deux ans.

Entre bataille administrative, promo de leur album et organisation de la tournée, les bordelais ont navigué à vue, avec entre les mains le plan du système D, l’ingéniosité de la débrouille et la candeur de la passion.

Et ça marche. Odezenne  a su surfer sur un buzz créé sur mesure, à la force de leur détermination, sans l’aide des majors et des « grosses » radios.

Et puis il y a ce coup de tête, ce défi : faire l’Olympia. Plonger dans le grand bain, malgré les risques, parce que l’envie est là.

Mais il ne faut pas perdre le cap. Radicaux, les membres d’Odezenne s’exilent 8 mois à Berlin. Loin de leurs vies personnelles et des boites mails qui débordent, ils s’isolent pour ne pas oublier l’essentiel : jouer avec les mots, faire claquer les sons et les émotions.

Subland, raconte tout ça : l’épopée de trois chevaliers, sans armures, qui ont décidés de faire de la musique ensemble. Coûte que coûte.

Sous l’œil bienveillant du réalisateur Noël Magis, compaire de toujours qui peut poser sa caméra là où seul un ami peut le faire, les membres d’Odezenne créent, se retrouvent, se réinventent.

Une bromance musicale sur une amitié soudée au plomb, qui séduit par sa simplicité, sa sincérité et sa fraîcheur.

Subland, Noël Magis, 52 min, Dublin films, février 2016.

Projection à Toulouse à l’American Cosmograph : Le ven 18/11 à 18h00 Le dim 20/11 à 22h15 Le mer 23/11 à 22h15

Dolziger Str. 2, Odezenne, novembre 2015, Tôt ou tard.

En concert, le jeudi 24/11, au Bikini, Toulouse.

EXTRAIT : ODEZENNE CHEZ RADIO NÉO - SUBLAND, Noël Magis, 52 min, Dublin films, février 2016.