L’émergence est pop !

L’émergence est pop !

2 janvier 2017

Par Mariama Diané.

Radio Néo s’installe à la Maroquinerie, mercredi 18 janvier à partir de 19h30, pour une soirée spéciale consacrée à la nouvelle scène Pop, qui s’affirme sans complexe dans l’univers musical francophone. On aurait pu choisir de faire une thématique sur le retour de la chanson française ou un focus sur le rap belge, mais pour ce premier numéro des soirées Néo à la Maroquinerie, on a préféré tourner nos micros vers ce courant doucement rebelle, qui l’air de rien, s’est imposé.

Pop Music

Nom féminin

(américain pop music, abréviation de popular music, musique populaire) Ensemble des musiques apparues au début des années 1960 en Grande-Bretagne, puis aux États-Unis, dérivées du rock and roll, du blues, du folk song et de la musique country et enrichies d'influences diverses (musique classique, électronique, indienne, etc...).

Voilà ce que nous dis le site larousse.fr. Gentiment flou et parfaitement imprécis, non ? Ce qui est bien dans la pop, c’est que chacun y met un peu ce qu’il veut.  Ici chez Néo, ce qu’on aime c’est : l’esprit éthérée des 80’s, les sentiments mielleux qui coulent sur des synthés et qui collent aux beat, les couleurs qui se déclinent de l’acidulé vers le pastel, les mèches rebelles, l’évocation d’un baisers sucré - salé ?-  sur une plage bretonne à marée basse avec les cheveux dans le vent - dans les yeux ?-, des imprimés fleuris, des yeux de biche à l’eye-liner, danser en derbies vernis, des B.D. aux dessins flashy, du gloss rose pâle, des lunettes en forme de cœurs, des lollipops, Andy Wharol, toi, moi, nous…. 

Ce qu’on aime c’est ce mille-feuilles délicieusement kitsch, qui s’est emparé, depuis quelques temps maintenant, de la scène française. Aujourd’hui, plus de complexe !  La Pop s’assume fièrement, au grand jour. Recalée au second plan ces dernières années, la french touch de Michel Berger & France Gall, d’Elli & Jacno revient en force sous les spots light des années 2010 ! Bercées à la fois par Françoise Hardy et Rihanna, la nouvelle génération marie sans se poser de question l’auto-tune et la pop-rétro, Booba et Etienne Daho, Antoine Doinel et Dark Vador. Et ça marche ! Le public est au rendez-vous, se reconnaissant dans ses hybrides moderno-vintage ou vintage-o-modern, faisant de la pop une tendance, et donc, un nouveau marché. 

Alors pour prendre un peu de hauteur sur ce nouveau mouvement, Radio Néo réunit un plateau de pros (manager, label, journaliste), mercredi 18 janvier à la Maroquinerie, à partir de 19h30 pour raconter comment la pop s'est renouvelée et décomplexée, en si peu de temps.   

Tout de suite après l’émission, place au live avec The Pirouettes, Pépite, Garçon d’Argent, Lewis OfMan, parce que qui mieux que les nouveaux fers de lance de la tendance Néo Pop pour en définir les contours ?

The Pirouettes >>> En quatre ans à peine, The Pirouettes est devenu l’un des groupes incontournables de la french pop. Dans une scène hexagonale en perpétuelle effervescence, Leo Bear Creek (également batteur de Coming Soon) et sa dulcinée Vickie Chérie (dessinatrice et signataire des pochettes du duo) sont les Elli & Jacno des années 2010. Perpétuant cette longue tradition synthpop, le couple juvénile, couvé par Étienne Daho et immortalisé par Hedi Slimane, a déjà accroché quelques tubes dans sa discographie naissante. À commencer par Dernier Métro, un imparable hit synthétique croisant le souvenir de l’indémodable Marcia Baila. Le sourire aux lèvres, Leo et Vickie composent et écrivent, avec une aisance aussi bluffante que déconcertante, des pop songs inspirées par les amours débutantes, les fêtes nocturnes et leur quotidien parisien. Entre légèreté pop 2.0 et production électronique raffinée, The Pirouettes a vite trouvé son tempo.  

Pépite >>> Ils sont les aventuriers du sentiment. Voguant sans but dans un océan pop - mais seront de toutes les tempêtes soufflant au large des rives parisiennes. Frappés par la nostalgie des voyages en solitaire, comme par la foudre. Rescapés, ils jetteront l’ancre aux abords d’une île isolée, profiteront du microclimat local, et un jour peut-être un chercheur d’or retrouvera-t-il ce disque échoué, première bouteille à la mer. Thomas chante et écrit, Edy choeurs et produit, les deux composent. De Beach House à Berger, leurs influences musicales sautent les âges - mais leur vrai point de rencontre est, croyez-le ou non, le dub jamaïcain. Le duo s’est trouvé il y a longtemps au bord de la mer, a troqué guitares contre synthétiseurs, et chante depuis à peine un an l’amour et les naufrages.

Garçon d’Argent >>> Florian aka Garçon d'argent a crée en 2012 un univers qui mélange ses influences dance/ pop. Ses chansons sont de véritables déclaration d'amour à la musique pop. En Janvier 2016, il enregistre avec ses musiciens un nouvel EP "Enfants du Paradis" au prestigieux Studio Saint Germain. La sortie est à prévoir prochainement…  

Lewis OfMan >>> Avec une musique aux reflets Bleu Klein, des mélodies inspirées des compositeurs italiens, Lewis OfMan dépeint un univers profond, enclin à la mélancolie, au frisson et à l’apaisement. Les compositions aux accords lunaires et aux percussions léchées de ce batteur de formation, transcrivent la volonté d’emmener son auditoire dans une sphère d’émotivité partagée. Tranchant avec ses traits juvéniles, Lewis s’avance en précurseur.