Griefjoy

Griefjoy

Griefjoy, ce sont quatre garçons originaires de Nice : Guillaume Ferran (chant, piano), Billy Sueiro (guitare), David Spinelli (basse, synthé) et Romain Chazaut (batterie) formaient depuis leur adolescence le groupe Quadricolor. Exit Quadricolor, place à Griefjoy. Si du passé ils ont fait table rase pour s'offrir un nouveau départ, les quatre profitent de leur expérience, de leur technique et de leur maitrise des enregistrements en studio. Des nombreux concerts qu'ils ont donnés toutes ces années, ils ont acquis une formidable aisance scénique.  

Griefjoy, c'est une soif de création retrouvée, eux qui jouent ensemble depuis leur plus jeune âge et ont développé une complicité à l'épreuve des balles. Griefjoy. Ce nom représente à leurs yeux la meilleure définition pour rassembler deux émotions qui ne peuvent à priori se ressentir en même temps, sauf à l'écoute de leur musique et des quarante minutes de leur premier album : la douleur et la joie. Un disque où l’on croise aussi bien la lumière et l’obscurité, un rock intense et une electro grisante, des cercles de fumée et des angles droits.  

La découverte de Griefjoy, ou l'effet de la brûlure de la glace. Très jeunes, ils se rencontrent et démarrent leur initiation musicale jusqu'à ce que les quatre voient la lumière dans le rock. Un séisme dévastateur qui balaiera tout sur son passage, les guidera pour trouver leur parfaite alchimie de groupe et ne les lâchera plus jamais. Ce choc rock scellera leur union à quatre et c'est à quatre qu'ils entament leur quête de la mélodie idéale. 2013. Nourri aux influences variées de ses membres (rock, jazz, pop, électro, hip-hop, BO…), Griefjoy livre un premier album aux dix chansons étourdissantes.