Frànçois and The Atlas Mountains

Frànçois and The Atlas Mountains

Originaire de Saintes en Charente Maritime, ayant un temps résidé à Bordeaux, Frànçois Marry part s'installer en Angleterre à Bristol en 2003 après des études à la faculté d'histoire de la Rochelle. Via un dessin apposé à sa fenêtre extérieure en forme de petite annonce (véritable déclaration d'intention où Frànçois y indique sa récente installation, son envie de collaborer avec la scène locale) il crée rapidement des liens, joue avec Crescent ou Movietome. En 2004, il assure les premières parties de Juana Molina ou de Gravenhurst, joue de la trompette avec Camera Obscura, enregistre son premier album 'Les Anciennes Falaises' (paru en CDrs sur le label de Bristol Stitch Stitch) et réalise un court métrage d'animation " A Fairy Tale For The Rest Of Us " pour les studios Aardman ('Wallace et Gromit' ; 'Chicken Run'). En 2005, il réunit des amis musiciens qui deviennent alors 'The Atlas Mountains' (en référence à son ami Victor, musicien nomade qui réside parfois au pied des montagnes de l'Atlas), enregistre avec eux un nouvel opus " The People To Forget " qui paraît chez Stitch Stitch en février 2006 (version vinyle uniquement). 2007 ou l'empreinte d'une année de tournée en Angleterre et à travers toute l'Europe en compagnie de groupes tels qu'Electrelane, Adrian Orange, Camera Obscura. L'année 2008 marque le retour en Charente Maritime. Frànçois a initalement le projet de rejoindre la Bulgarie pour enregistrer avec la chorale du Mystère des Voix Bulgares (projet avorté en raison de contraintes économiques), puis découvre via le groupe Unkle Jelly Fish, une formation polyphonique du pays basque 'Bost Gehio' faisant des reprises de chants Bulgares. Une grande partie de 'Plaine Inondable' naît alors de cette collaboration. A Saintes ou à Espelettes, Frànçois compose différents titres où la rencontre et le mélange des chants devient le support principal ('Be My Water', 'Do You Do', 'Night = Days'). Chez lui, et via ses amis du groupe Unkle Jelly Fish, Frànçois trouve également une nouvelle source d'inspiration et de création. En cette petite ville de province veuve de mixité, on provoque le mélange culturel, on organise des concerts via l'association Coconut. Sur " Plaine Inondable " les compositions de Frànçois gravissent et dévalent les pentes de l'Atlas avec une douce poésie onirique, une tristesse ou une joie de velour, une recherche de l'épure, parfois, que l'on jurera immense. Artiste pluri-disciplinaire, Frànçois peint également des aquarelles et réalise lui même les vidéos accompagnant ses chansons.