Octave Noire

Octave Noire

« Cent millions d’années / Une seconde / Une éternité / Pour faire un monde » Tels sont les premiers mots, simples et mystérieux, du magnifique titre : UN NOUVEAU MONDE.
Tiraillé entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, le grandiose et le banal, l’auteur entraine l’auditeur dans une composition mystérieuse, spatiale… Au piano – base limpide –, s’ajoutent instruments électroniques et orchestraux, et la voix, grave, pose sa ligne claire sur ces mélodies généreuses. Une progression crescendo qui nous jette dans un kaléidoscope d’ambiances. Façon cinématographe. On pense à Sébastien Tellier, Daho, Jean-Michel Jarre… non, il est autre, unique, il vient d’ailleurs…