La Mverte

La Mverte

La Mverte, en ambianceur solitaire, glisse habilement entre les volutes des habitués. Ses basses grasses se frottent aux ondulations d'oscilloscopes à galène. S'en exhalent des fragrances d'italo-disco de salons mordorés, où feulent des fantômes aux halos sensuels.