« Gay Friendly », acceptation et contrôle de l'homosexualité de Paris à New York

« Gay Friendly », acceptation et contrôle de l'homosexualité de Paris à New York

[REPLAY] Jeudi 15 novembre 2018 | Chaos : L'intégrale

Durée : 00:54:28
Date : jeudi 15 novembre 2018
Le chaos de ce soir sera gayfriendly, mais peut-être pas tant que ça. L'année dernière nous recevions la sociologue Sylvie Tissot, avec sa collègue Anaïs Collet, pour interroger le mot « bobo » et toutes les représentations qu'il engrange, à l'occasion d'un ouvrage collectif sur le sujet, « Les bobos n'existent pas ».

Nous l'invitons à nouveau ce soir pour s'arrêter sur la définition d'un autre mot « Gayfriendly ». Elle vient de sortir chez Raisons d'Agir, une enquête intitulée donc « Gayfriendly », qu'elle a mené auprès d'une centaine de personnes dans des quartiers dits gays et lesbiens, l'un à Paris, dans le Marais, l'autre à New York, à Park Slope.

Il en émerge que derrière tous les bons sentiments et la plus grande acceptation des homosexuels de la part d'une classe hétérosexuelle aisée et diplômée, se nichait pourtant l'injonction de se plier à une certaine norme néanmoins, et également certaines suspicions qui subsistent du temps de la discrimination généralisée.

Puisque la thématique s'y prête, nous invitons également Grégory Tilhac, programmateur du festival de cinéma LGBT Chéries-Chéris, qui commence ce samedi 17 novembre à Paris dans 3 cinémas MK2, celui de Beaubourg, de Bibliothèque François Mitterand et celui de Quai de Seine.


Playlist de l'émission >

The miracles : "Ain't nobody straight in L.A."
Planningtorock : "Piece of my mind"
John Grant : "Metamorphosis"
Rabit : "Blue death"
Charles Aznavour : "Comme ils disent"